Je partage la route
Dailymile

David contre Goliath

Suite à mon billet sur la stupidité artificielle, j’ai essayé de comprendre pourquoi les résultats sont si mauvais  lorsqu’on essaie de calculer le meilleur trajet en vélo.

Les trajets pour les véhicules polluants sont calculés par Google, un compagnie qui a encaissé 1 250 000 000$ de revenu au deuxième trimestre de 2009.  Les trajets pour les vélos sont basés sur OpenCycleMap une division de OpenStreetMaps qui est un projet communautaire mené par des bénévoles. D’après le site officiel francophone d’OpenStreetMap OpenStreetMap crée et fournit des données géographiques libres, telles que des cartes routières ou cyclables, à quiconque en aura besoin. Cet outil est né parce que la plupart des cartes que vous pensez libres ont des restrictions légales ou techniques qui nous empêchent de les utiliser de façon créative, productive ou innovante.

Le projet en tant que tel accumule des données et il faut un logiciel pour les exploiter.  La liste ce ces logiciels se trouve ici http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Using_OpenStreetMap .

En ce qui concerne le vélo, bike route toaster offre la possibilité d’utiliser la carte de OpenCycleMap. OpenCyleMap est un projet en constante évolution qui n’est pas encore complété ce qui explique que plusieurs pistes cyclables ne sont pas encore prises en compte lors du calcul du plus court trajet.

Finalement, voici le réseau cyclable de Montréal selon OpenCyleMap : le réseau cyclable de Montréal.

Une réponse à to “David contre Goliath”

  • Merci, je ne connaissais pas Bike Route Toaster, ça a l’air bien. J’utilisais Gmaps Pedometer de temps en temps pour planifier une sortie à vélo, pour calculer des distances et dénivelés. Merci aussi de faire connaître OpenCycleMap, auquel je contribue un peu depuis l’an dernier. C’est gratifiant d’y envoyer mes tracés GPS et ajouter des pistes cyclables!

Laisser un commentaire