Je partage la route
Dailymile

Archive pour octobre 2010

Petite boucle

Voici mon petit entraînement de jeudi avec ma roue de secours.

Le remplacement de ma roue normale par une roue de secours a entraîné une perte de temps et mon entraînement a été écourté

Ma première médaille sportive

Mon brevet de 200 km a été officiellement homologué par l’Audaux club parisien. Contrairement au marathon de Montréal et à la majorité des épreuves sportives, les médailles sont postées aux heureux détenteurs après l’homologation et le facteur viens de livrer ma médaille.

Contrairement à plusieurs des personnes de mon entourage, je suis loin d’avoir une collection de médailles. C’est la première fois que ma vie que je m’inscrivait à une épreuve sportive qui donne droit à une médaille si on la termine dans le délais prescrit et c’est donc la toute première médaille sportive de ma vie. La médaille n’étant pas livrée avec un ruban, j’ai utilisé une de mes chaînes en argent pour la passer dans mon cou.

Je suis sur un petit nuage dont je vais devoir descendre afin de mériter ma prochaine médaille.

La médaille photographiée en mode macro, l'image est plus grande que la réalité.

Le tour du Suroît

Hier je me suis lancé pour un autre 200 km. Ce n’est pas mon premier et la particularité de celui-ci est que je ne me suis pas mis en affûtage les deux jours précédents. Je me sentais acapable et je l’ai accompli.

Voic l’ensemble du parcours.

Et voici la partie qui est réellement le tour du Suroît.

Situé dans la partie sud-ouest de la Montérégie entre Montréal et l’Ontario, bordé par la frontière américaine, le Suroît est une région champêtre, paisible marquée par l’omniprésence de l’eau.

Mon tour se limite à la portion du Suroît qui se situe entre la rivière de Outaouais et le fleuve Saint-Laurent.

Hier j’ai compris pourquoi les brevets officiels partent de l’extérieur de la ville. Après 45 minutes, je n’avais parcouru que 6,66 km sur le boulevard Crémazie complétement congestionné. Même si du point de vue distance pédalée divisée par le temps pédalé, j’ai réalisé un PB pour me rendre à Sainte-Anne-de-Bellevue, en temps réel, avec tous ces feux rouges, parfois attendus deux fois avant de pouvoir passer, j’étais largement en retard en terme de temps réel. En fait, j’ai roulé durant 9:09:34 d’après Garmin Connect, mais la temps réel total fut de 13:11:00 . Évidemment, 80 des kilomètres ont été roulés à Montréal, dont 40 de nuit. De plus, un chantier de construction à Saint-Télesphore force les cyclistes à marcher lentement environ 800m sur une surface gravelée inhospitalière que l’on peut apercevoir en bleu dans le bas de la carte. Les trottoirs étaient presque prêts et si vous passez par là, peut-être pourrez vous les emprunter. J’ai été ralenti par trois trains de marchandises à trois passages à niveau. Il y avait aussi un bon vent hier et comme le parcours est une boucle, il est certain qu’un jour ou l’autre, on va l’avoir dans la face.

C’est un parcours que je vais refaire avec joie lorsque les travaux seront terminés.

Parlant de travaux, ceux sur le chemin Sainte Marie au sud de l’autoroute 40 sont terminés et il n’y a plus de détour.

Merci aux jeunes qui s’amusaient dans une piste d’hébertisme et qui m’ont encouragé lorsque je grimpais le mont Rigaud par le chemin de la montagne.

Terrebonne

Voici mon entraînement de mardi dernier. Cela fut trop court à mon goût et je ne suis repris le lendemain en roulant plus de 200 km.

Le bout de trajet entre les marqueurs 1 et 2 est approprié pour rouler rapidement.

Dans le vent

Le parcours du jour n’a rien d’original, sauf qu’aujourd’hui, les vents ont atteint 31 km/h.

J’ai chargé dans mon GPS un parcours inédit que j’ai bien hâte de rouler.

Voie maritime

Je suis en retard dans la publication de mes parcours.

Voici celui du 14 octobre 2010 : la voie maritime. Je serai avare de commentaires par ce qu’il s’agit d’un parcours que j’ai déjà roulé plusieurs fois.

Il n’y avait plus de moustique, mais le sol était recouvert de feuilles mortes par endroit.

Bonjour Valérie!

Un autre aller-retour à Granby hier afin de rencontrer Valérie pour la première fois. Je suis heureux de la rencontre car cela fait plaisir de rencontrer en chair et en os une personne que l’on ne connait que par Internet et par téléphone. Merci Valérie pour cette belle rencontre.

Ce fut presque le mème chemin que la dernière fois à l’exception de deux détours.

Le premier détour à pour but de contourner un chantier de construction sur la route 112.


View Détour construction sur la 112 in a larger map

Le deuxième détour à pour but d’éviter d’emprunter la route 112 qui est une route principale à grande vitesse pour les automobilistes. Malgré l’accotement pavé, on peut sentir le déplacement d’air causé par les camions lourds.


View Détour pour éviter la 112

Mise à jour de la carte gratuite pour GPS

Sur le site http://www.bagu.org/osm/ que j’ai déjà mentionné dans un billet antérieur, la carte gratuite du Canada a été mise à jour. La taille de la carte, en mégaoctets, a plus que doublé. Cela vaut donc la peine d’installer la nouvelle carte dans votre GPS. Évidemment, à Montréal on ne doit pas s’attendre à de gros changements mais dans les campagnes, plusieurs rangs étaient absent de la dernière version de la carte.

Pour illustrer le problème, j’ai inclus cette carte gratuite de la région d’Oka sur laquelle on constate facilement l’absence de plusieurs rangs.


View Larger Map

Pour fins de comparaison, voici la carte de Google qui montre beaucoup plus de routes.


View Rangs autour d’Oka in a larger map

Kanesatake

La destination du jour fut la région souveraine de Kanesatake, du moins c’est ce qui est écrit sur un panneau dans la réserve indienne. Je me demande ce qu’en pense nos deux gouvernements.

Il y a beaucoup de construction sur le boulevard Lévesque près du pont Viau et il faut contourner par le nord. Il y a aussi de la construction sur le chemin du bord de l’eau dans les secteur de la gare de Sainte Dorothée. L’asphalte a été partiellement retiré et ce secteur n’est pas agréable à rouler. En théorie, une partie du secteur en construction peut être contournée par le nord.

Sur la réserve, on a l’impression que presque tout le monde vend des cigarettes, mais comme je suis non-fumeur, cela ne m’intéresse pas.

J’ai vu de mes yeux vu ce qui s’appelle vu la fameuse pinède, source de la crise d’Oka.

La portion la plus plaisante du parcours est la rue Saint Jean et le rang de la Fresnière par ce qu’il y a beaucoup d’asphalte neuve.

Ce fut aussi intentionnellement un entraînement contre le vent jusqu’à la rue Saint Jean. Je me suis amélioré dans cet aspect.

La ligne droite est encore un oubli de remettre le GPS en activité.

Bois-des-Fillion

Vendredi dernier, j’ai roulé en grande partie sous la pluie jusqu’à Bois-des-Filion. Les prévisions officielles de la météo prévoyaient la pluie pour plus tard mais la météorologie n’est pas une science exacte.

Le trait bleu est le résultat d’un oubli de repartir le GPS après la pause pour uriner. La ville de Montréal a barricadé les toilettes dans ce parc et elles ne peuvent plus être utilisées. Espérons que cela soit temporaire.