Je partage la route
Dailymile

Archive pour la catégorie ‘Informatique’

Le blogue a changé d’hébergeur

Je m’excuse des problèmes de non disponibilité que cela a causé.

Il y a quelques images qui ont disparues. Je vais tenter de régler le problème demain.

Le multitâche

En réponse au billet de Sonia, voici une preuve que le multitâche peut être payant. Cet exemple est du mathématicien Martin Gardner, seuls les noms anglais ont été changés. Toute ressemblance avec des personnes réelles serait le fruit du plus pur des hasard.

Denki et Frédéric sont un couple heureux qui vivent avec une belle pitchounette. Ils ont trois tâches à accomplir aujourd’hui : tondre le gazon, passer l’aspirateur et faire manger et coucher pitchounette.  Il n’y a qu’un aspirateur et une tondeuse et on suppose que pitchounette peut dormir malgré le bruit de la tondeuse ou de l’aspirateur. Combien de temps prendront ces trois opérations? Sans multitâche. Denki aspire, Frédéric tond, et pendant que Frédéric se repose 30 minutes, Denki s’occupe de Pitchounette. Le temps total est de 60 minutes pour les deux tâches.

Essayons d’une manière plus inspirée avec du multitâche. Première tranche de 15 minutes, Denki aspire tandis que Frédéric tond, total: aspirateur 15 minutes, tondeuse 15 minutes, pitchounette 0 minutes. Deuxième tranche de 15 minutes, Denki laisses tomber l’aspirateur et fait manger pitchounette tandis que Frédéric tond, total: aspirateur 15 minutes, gazon 30 minutes (tâche terminée), pitchounette 15 minutes.  Troisième tranche de 15 minutes, Denki couche Pitchounette tandis que Frédéric termine l’aspiration des poussières, total: aspirateur 30 minutes, gazon 30 minutes et pitchounette 30 minutes. Le temps total est de 45 minutes, soit un gain de 15 minutes par rapport au cas sans multitâches.

Évidement, il est utile de comprendre d’où vient le gain. Sans multitâche, Frédéric passe 30 minutes sans travailler tandis qu’avec le multitâche, il travaille sans arrêt. Pour un mathématicien, passer d’une tâche à l’autre demande 0 secondes, ce qui est irréaliste.  Le gain du multitâche est essentiellement attribuable au fait que les tâches ne peuvent pas être accomplies en équipe et qu’on ne dispose d’aucune activité productive pour Frédéric durant son 30 minutes de repos.  Pour les ressources disponibles dans un ordinateur, le multitâche fonctionne bien. Comme Sonia l’a si bien expliqué, il en va tout autrement pour les êtres humains malgré que certains gestionnaires croient dur comme fer au multitâche. On a découvert qu’il faut adapter la machine aux humains et non l’inverse, mais cette connaissance tend à disparaître rapidement de la mémoire des gestionnaires. La vie humaine est beaucoup plus que des mathématiques car mathématiquement, une personne sociale seule plus une personne sociable seule égal deux personnes sociables seules (celle-là à toujours réussi à faire rire mes étudiants).

WordPress3

Une mise à jour majeure de WordPress sera installée sous peu. Durant ce temps, il sera sans doute impossible d’accéder à ce blogue.

Google map vélo bêta

Google map permet déjà de trouver le meilleur trajet entre deux points à pied, en transport en commun et en automobile. Google a annoncé l’ajout du vélo à cette liste. La fonction est encore en test bêta et l’option vélo disparaît automatiquement si le point de départ se situe à Montréal car le service n’est offert que dans certaines grandes villes américaines.

Cette fonction est importante car les vélos ont accès à des pistes cyclables interdites aux automobilistes et l’algorithme qui recherche le meilleur chemin entre deux points ignore l’existence de ces liens cyclables et conséquemment, recommande  un chemin non-optimal. De plus, Google privilégiera les chemins plus plats afin d’éviter aux navetteurs des montées trop ardues; il ne manquera plus que la fonction entraînement qui, au contraire, recherchera les côtes les plus abruptes. Il importe de souligner que les cyclistes ne peuvent pas faire appel à la fonction piétons car contrairement à ces derniers, ils sont contraints de respecter les sens uniques.

En attendant que Google soit au point, Open Cycle Map offre gratuitement une carte des pistes cyclables et bike route toaster permet de tracer des parcours sur la carte de Open Cycle Map. Comme Open Cycle Map est un projet communautaire exécuté par des bénévoles, les pistes cyclables affichées à l’écran ne sont pas toutes prise en compte par l’algorithme. Éventuellement, toutes les pistes cyclables seront utilisées par l’intelligence artificielle, mais en attendant, il faut parfois tracer manuellement certaines portions du trajet.

Le coin du débutant 1, tracer sa route

Il existe plusieurs sites web sur lesquels on peut tracer un trajet de vélo sur une carte. Cela permet de déterminer la distance à parcourir et à partir de là,

  1. déterminer s’il on peut rouler avec de l’eau ou s’il faudra une boisson énergétique,
  2. déterminer le nombre de bouteilles de fluide à emporter,
  3. déterminer s’il faut emporter de la nourriture (biscuit Newton, noix, barre énergétique, jujubes, etc.),
  4. déterminer combien de nourriture amener,
  5. déterminer le profil d’élévation,
  6. déterminer si un retour nocturne est possible et mettre en place l’éclairage requis le cas échéant,
  7. découvrir le meilleur chemin et
  8. partager nos parcours avec nos amis.

De tous ces objectifs, c’est le l’avant-dernier qui est le plus problématique. Malheureusement, certains sites web utilisent des données conçues pour les automobiles et conséquemment, recommandent d’emprunter les autoroutes.

La carte qui suit démontre une route pour vélo qui emprunte la 40.

C’est non seulement illégal, c’est surtout très dangereux de rouler sur une autoroute.

Le logiciel a aussi tendance à nous faire rouler sur la voie de service des autoroutes. Ce ne sont pas toutes les voies de services qui sont recommandables à vélo car la vitesse des véhicules routiers y est parfois beaucoup plus grande que la limite permise. Les conducteurs anticipent le 100 km/h de l’autoroute et appuient à fond sur l’accélérateur. Lorsque je circule en voiture sur l’autoroute, je constate parfois que la vitesse des véhicules sur la voie de service est la même que sur l’autoroute.

Un autre problème concerne les virages à gauche depuis la ligne de gauche. Comme une image vaut mille mots, regardons un exemple concret.

Pour effectuer un virage à gauche en toute légalité au marqueur vert, il faut être dans le ligne de gauche. Si on grossit l’image satellite, on s’aperçoit  que le marqueur rouge est le dernier endroit où on peut légalement changer de ligne. Ce qui veut dire que l’on va devoir rouler un bon bout dans la ligne de gauche avec des camions (il y a a plusieurs de visibles si on augmente le zoom de l’image) et des voitures qui vont nous klaxonner et probablement nous crier des insultes. C’est tout à fait légal de rouler à gauche pour virer à gauche mais c’est très dangereux : référence Article 487 : sous réserve de l’article 492, le conducteur d’une bicyclette doit circuler à l’extrême droite de la chaussée et dans le même sens que la circulation, sauf si cet espace est obstrué ou s’il s’apprête à effectuer un virage à gauche.

Finalement, bien que l’intelligence artificielle soit en mesure d’estimer adéquatement le profil d’élévation, cet aspect n’est généralement pas pris en compte lors du choix du meilleur chemin. L’intelligence artificielle préférera 1 Km de montée à 20%, à 2 Km de plat ce qui ne correspond pas nécessairement à vos préférences, surtout si votre vélo est lourdement chargé pour le cyclotourisme.

David contre Goliath

Suite à mon billet sur la stupidité artificielle, j’ai essayé de comprendre pourquoi les résultats sont si mauvais  lorsqu’on essaie de calculer le meilleur trajet en vélo.

Les trajets pour les véhicules polluants sont calculés par Google, un compagnie qui a encaissé 1 250 000 000$ de revenu au deuxième trimestre de 2009.  Les trajets pour les vélos sont basés sur OpenCycleMap une division de OpenStreetMaps qui est un projet communautaire mené par des bénévoles. D’après le site officiel francophone d’OpenStreetMap OpenStreetMap crée et fournit des données géographiques libres, telles que des cartes routières ou cyclables, à quiconque en aura besoin. Cet outil est né parce que la plupart des cartes que vous pensez libres ont des restrictions légales ou techniques qui nous empêchent de les utiliser de façon créative, productive ou innovante.

Le projet en tant que tel accumule des données et il faut un logiciel pour les exploiter.  La liste ce ces logiciels se trouve ici http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Using_OpenStreetMap .

En ce qui concerne le vélo, bike route toaster offre la possibilité d’utiliser la carte de OpenCycleMap. OpenCyleMap est un projet en constante évolution qui n’est pas encore complété ce qui explique que plusieurs pistes cyclables ne sont pas encore prises en compte lors du calcul du plus court trajet.

Finalement, voici le réseau cyclable de Montréal selon OpenCyleMap : le réseau cyclable de Montréal.

Stupidité artificielle

Je vous ai bien eu! Vous vous attendiez à ce que le professeur d’informatique vous parle d’intelligence artificielle,  mais il vous parlera plutôt du contraire.

Lorsqu’on se déplace du point A vers le point B en véhicule polluant, il suffit de cliquer avec la souris les points A et B sur une carte et l’intelligence artificielle calcule automatiquement la meilleure route entre ces deux points.

Lorsqu’on se déplace à vélo du point A vers la point B, il suffit de cliquer avec la souris les points A et B sur une carte et la stupidité artificielle calcule automatiquement la meilleure route entre ces deux points.

Deux exemples suffiront à illustrer l’excellent travail de la stupidité artificielle (SA) . Dans le premier exemple, on désire pédaler de Laval-sur-le-lac jusqu’à Deux-Montagnes. Voici le chemin proposé par la SA.

Regardons maintenant cela sur l’image satellite.

Mais quelles sont donc ces deux structures qui enjambent la rivière? Celle de gauche est un pont ferroviaire, donc clairement hors limite pour les cyclistes. Celle du droite est un barrage, et, vérification faite, il est parfaitement légal d’y circuler à vélo. Ce barrage est normalement interdit aux automobiles, mais en raison des travaux de construction sur le pont Arthur Sauvé, la circulation automobile y a été permise dans une seule direction après que la structure du barrage eut été renforcée. La plus drôle est que si on regarde la carte version vélo, on y voit la piste cyclable sur le barrage, mais l’algorithme de la SA ne prend en compte que les chemins sur lesquels les voitures sont permises.

Deuxième exemple, aller de Saint-Anne-de-Bellevue à l’église historique Saint-Michel de Vaudreuil. Voici le trajet proposé par la SA.

Malgré que j’aime bien prendre le traversier d’Oka, le trajet représente une distance de 72,76 Km d’après la SA.  La SA ignore l’existence du traversier entre l’île Bizard et Laval-sur-le-lac dont l’utilisation aurait ramené la distance à 53,29 Km. Encore une fois, la plus grave carence de la SA est d’ignorer l’existence de deux toutes petites piste cyclables que l’on voit sur cette carte.

Dans le domaine des pistes cyclables, la qualité est plus importante que la quantité et ces deux pistes cyclables qui permettent aux cyclistes d’emprunter en toute sécurité et légalement les ponts de l’autoroute 20 sont essentielles pour tous les cyclistes de la région. Sur une carte, elles sont courtes, mais elles sont néanmoins primordiales pour les déplacements à vélo. Si on utilise ces ponts, le trajet se résume à un peu moins que 11 Km.

Ce n’est pas l’algorithme de Dijkstra utilisé par Google qui est en cause mais le fait qu’il manque certains arcs dans le graphe utilisé pour calculer le chemin le plus court. Par exemple, les arcs correspondant au barrage du Grand Moulin, au traversier de l’île Bizard, à la piste cyclable du pont Galipeau et à celle du pont Tascherau sont clairement manquants. Les pistes cyclables ne sont qu’un dessin sur la carte

auquel rien ne correspond dans la structure de données. Conséquemment, bien que l’œil humain puisse voir le réseau cyclable sur la carte, il n’y a aucun élément correspondant dans le graphe et l’algorithme limite donc la recherche du meilleur chemin au réseau routier à l’exception des autoroutes et autres chemins interdits aux vélos. Je trouve cette situation risible car la base de données qui contient la majorité les interdictions de virer à gauche de la la ville est minable en terme de pistes cyclables.

De plus, la structure de données ne tient pas comte de la nature saisonnière de certains traversiers. Par exemple, on ne devrait pas être en mesure d’utiliser le traversier Hudson-Oka au mois de janvier car il ne fonctionne que de mai à novembre.

Le score final est : intelligence humaine 2, stupidité artificielle 0.

Ordinateur portable à 500$

Ils sont partout, mais la publicité omet de dire une chose important : le processeur Intel Core 2 Duo T6600 (le plus populaire parmi les portables à bas prix) ne supporte pas la virtualisation. Cela signifie que si on installe Windows 7 pofessionnel, il sera impossible d’activer le mode Windows XP pour exécuter les applications plus anciennes. Depuis que Microsoft a pris la décision que les vielles applications seraient supportées par virtualisation, il faut s’assurer que son prochain ordinateur supportera cette technologie. Il faut fouiller sur le site d’Intel afin de vérifier si un processeur supporte la virtualisation. IL est plus rapide de fouiller dans Wikipedia qui liste tous les processeurs qui supportent la virtualisation. Je viens d’écrire ma première correction sur Wikipedia en rertirant de la liste un processeur qui ne supportait pas la virtualisation mais qui était listé comme la supportant. Il faut donc toujours vérifier chez Intel avant d’acheter tout en gardant en tête que ce qui est soldé ne supporte généralement pas la virtualisation et que cela s’applique aussi aux ordinateurs fixes.

Nouvel habillage graphique

Je suis un informaticien, je me suis donc amuser un peu avec l’apparence de mon blogue.

J’ai aussi mis à jour la blogoliste.

Mon site professionnel

À part le contenu qui est un peu vide, que pensez-vous de la nouvelle apparence graphique du site qui annonce mes services professionnels? Il se trouve à http://lemondedulogiciellibre.ca .

Tout comme le cordonnier mal chaussé, je travaille habituellement les sites web des autres par ce que je suis payé pour le faire. J’ai pris le temps de complètement refaire le mien.

Je me suis laissé aller en rédécorant mon blogue sur blogger http://roulespierreroules.blogspot.com/