Je partage la route
Dailymile

Archive pour la catégorie ‘photographie’

Reprise des travaux dans le col des cascades féériques

Réapparition du panneau orange. Les travaux commencés l’an dernier continuent. Cependant, il n’y a plus d’avis de fermeture de route.

Un résident du col prétend que plusieurs sorties de routes ont eu lieu dans le col. La municipalité a présenté une demande pour déplacer une glissière de sécurité.

Cette trace de roue dans le sable indique que quelqu’un est passé près de tomber dans les cascades.

Le meilleur moment pour observer les cascades est au printemps lorsque le débit est fort et que l’absence de feuilles dans les arbres rend l’observation plus facile.

Il reste encore de la neige sur le côté de la route en bas du col et en raison des travaux, je ne suis pas monté 100m plus haut pour voir de qu’il en est, mais en général, à 297m d’altitude, le refroidissement n’est pas appréciable. Il reste aussi de grandes quantités de sable servant à faire fondre la glace. Ce sable représente un danger pour les cyclistes par ce qu’il est glissant (nos roues peuvent rouler dans le vide et le freinage est compromis), par ce que si le sable bouche un trou et que notre roue s’y enfonce, c’est un ralentissement brutal et une chute possible et de plus, ce sable est corrosif pour nos composantes.

Jusqu’à la disparition de ce sable, je vais devoir circuler en vélo hybride.

La belle libellule

Comme c’est l’hiver et que je n’ai pas réellement de nouvelles de vélo à partager, je vais vous parler de mes photographies estivales. Je suis un photographe amateur qui aime bien faire de la macrophotographie d’animaux lorsque l’occasion se présente. Une libellule s’étant posée sur ma corde à linge m’a donné une occasion inespérée  de réaliser le portrait d’un insecte.

Je trouve cela très joli, mais je suis biaisé. Je peux rêver que quelqu’un va m’acheter l’original de quatre megapixels, mais il vaudrait mieux que je retombe sur terre et que j’aille effectuer mes exercices pour les abdominaux.

Le retour de la caméra

Le facteur m’a apporté 3 paires de gants : des sous-gants en laine mérinos, des gants coupe-vent à doigts longs, et une nouvelle paire de gants d’été pour remplacer ceux-ci qui ont été détruits par l’accident.

Par la suite, Purolator, m’a rapporté ma caméra gratuitement au frais de Canon, dont le service à la clientèle a été impeccable. Maintenant, elle fonctionne parfaitement. Voici donc mon genou, ma cuisse et ma main malgré le gant.
Ma cuisse

Mon genou
Ma main, pourtant protégée par un gant

Caméra hors service

Ma caméra s’est mise à produire des images distordues. Il faut beaucoup d’imagination pour reconnaître  un genou blessé dans cette image

La bonne nouvelle c’est que Canon va réparer gratuitement la caméra même si elle n’est plus garantie. C’est un défaut de fabrication et Canon se considère responsable même si la garantie est échue.

Je partage cette information en espérant que si un de mes lecteurs vit le même problème, il profitera lui aussi de la réparation gratuite.