Je partage la route
Dailymile

Archive pour la catégorie ‘Vélo’

Rivière Blanche et Feuille d’Érable

J’ai découvert ce chemin en raison d’un détour imposé par des travaux routiers.  Le Chemin de la Rivière Blanche et sa continuation, le rang de la Feuille d’Érable, cachent un beau petit sommet. J’ai baptisé le chemin qui y conduit le col sans nom.

Voici le profil d’élévation du col sans nom.

C’est une ascension relativement facile par ce que chaque grosse montée est suivie dune portion plus plate dans laquelle on peut  récupérer.

Voici le parcours complet.

L’altitude du sommet est de 360m selon la correction d’altitude de Garmin Connect . Le chemin qui monte à 400m que l’on voit sur la carte est un chemin privé et non-pavé. Deux excellentes raisons de ne pas s’y aventurer en vélo de route.

Le paysage est très beau avec une rivière qui longe une partie du parcours. J’ai vu un canard égaré seul sans les canetons qui suivaient derrière. L’asphalte n’est pas superbe tout le long du parcours, mais la beauté du paysage vaut le détour. La descente principale est en mauvaise état et il faut utiliser les freins à plusieurs endroits.

Fin des travaux à Saint-Jean-de-Matha

Les travaux qui  ont occasionné la fermeture de la rue Sainte-Louise et la mises en place d’un détour impraticable en vélo de route sont terminés.

La rue Saint Louise est ouverte avec de la belle asphalte neuve. C’est une grand soulagement pour les cyclistes.  J’y ai roulé avec joie aujourd’hui.

Le lac Sacacomie

Ce parcours est facile, sauf pour  les 14 derniers kilomètres que l’on doit pédaler aller-retour pour un total de 28 km. Tout d’abord, voici l’ensemble du parcours. Il comporte un passage anormal par un chemin de terre en raison de travaux routiers qui devraient être terminés le 20 août prochain.


On voit sans peine que cela monte vers la fin du parcours. Si vous n’aimez pas les pentes raides, il ne faut pas tourner à droite ici. Si vous avez mal aux jambes de l’ascension précédente, faites demi-tour immédiatement par ce que ce vous avez roulé n’est rien comparé à ce qui s’en vient. Passé ce point, le niveau de difficulté augmente de manière marquée.


Afficher Lac Saccacomie sur une carte plus grande



Au point de non retour, on est déjà à 320m et on redescend à 14% jusqu’à 260m pour ensuite remonter jusqu’à 368m entre 12% et 21%. Comme si cela n’était pas assez, la suite est un enchainement de montées suivie de descentes toutes aussi raides les unes que les autres. On se trouve chanceux quand on est seulement dans du 10%.


Voici le profil complet de la partie difficile. Il faut cliquer dessus pour l’agrandir.

From


Il ne faut pas commettre l’erreur de penser que le retour sera plus facile par ce que c’est un parcours vallonné. La facilité ne commence vraiment que lorsqu’on redescend de 320m vers le village de Saint-Alexis-des-Monts, donc à partir du 63è km sur le profil.

C’est une première expérience dans les grosses côtes d’une bonne longueur et j’ai trouvé cela difficile. Je vais devoir donner le temps à mon corps de s’adapter à ce nouvel effort.

Construction routière à Saint-Édouard-de-Maskinongé

D’après transports Québec, il s’agit d’une entrave mineure. Mineure pour les automobilistes qui peuvent rouler sur une route non pavée qui est régulièrement arrosée afin de limiter l’émission de poussière, mais majeure pour les cyclistes. En fait, c’est tout simplement impassable en vélo de route. Il est donc impossible de rouler en vélo de Saint-Didace vers Saint-Édouard-de-Maskinongé. Aucune signalisation n’indique ce fait. Le MTQ est peu respectueux des cyclistes en n’annonçant pas convenablement cette entrave majeure.

Le profil du Chemin Beaulieu

Voci où se trouve le Chemin Beaulieu.

Voici le profil de cette montée très difficile. Il suffit de cliquer sur la petite image pour voir l’image pleine grandeur. Il va falloir que j’y retourne par ce que j’ai effectué trop de pauses durant la montée. Sans ma ceinture de rythme cardiaque, je n’ai pris aucun risque.


Saint-Zénon

Saint-Zénon est le village le plus haut de la région de Lanaudière. Malheureusement, on ne peut pas grimper en vélo jusqu’à l’altitude maximale.

L’accotement de la route qui y mène a été asphalté, ce qui est essentiel en raison du fort débit de circulation sur cette route qui est le seul lien entre Saint-Zénon et le reste du Québec.

Note importante: d’après les cartes, le GPS a surestimé l’altitude d’environ 30m durant toute la durée de l’entraînement. Le GPS est équipée d’un altimètre barométrique qui est supposé se caler tout seul au départ. Malheureusement, cela ne fonctionne pas toujours convenablement et Garmin offre la fonction de correction de l’altitude sur son site, une fonction que mon logiciel ne possède pas.

Le parcours est simple et il est pratiquement impossible de se perdre en chemin.

Le parcours est vallonné, mais il est excellent pour s’entraîner par ce que des sections plus faciles suivent les sections difficiles.  Voici le profil du parcours complet. Le chiffre «1» indique la position de l’église de Saint-Zénon.

Voici maintenant  les portions intéressantes du parcours. Tout d’abord, la montée vers le plateau intermédiaire.

On remarque sans peine que cela est plus facile qu’il n’y parait: il n’y a que cinq passages au dessus de 6% et ils sont relativement courts. La deuxième partie intéressante va du plateau jusqu’à l’église de Saint-Zénon.

Cela grimpe de manière presque constante sur 7 km du 30è au 37è km et avec le vent, les courtes descentes à 1% ne permettaient pas vraiment de se reposer. Après le 38è km, il y a une belle montée à 10%. À l’entrée du village, il y a une descente suivie d’une montée à 12% selon mon GPS et à 14% selon la signalisation routière.  Cette montée est courte, ce qui permet d’atteindre le village sans trop forcer.  Il n’y a pas vraiment de longue montée abrupte sur ce trajet.

Le retour est beaucoup plus rapide que l’aller.

Voici des images du village de Saint-Zénon que l’on peut trouver sur l’Internat. À la 50è seconde  du diaporama, on peut voir le panneau qui indique la pente raide de 14%.

Diaporama de Saint-Zénon

Carte de la convivialité vélo

Transports Québec offre une carte qui attribue aux routes principales un indice de convivialité vélo.  http://carte.quebec511.gouv.qc.ca/fr/Default.aspx .

En ce qui concerne mon environnement immédiat, je ne suis pas d’accord avec la classification non conviviale de certaines routes que je trouve très bien. Au moins, cette carte donne une idée. De plus, certaines routes gravelées impraticables en vélo de route sont absentes de la carte ce qui est une bonne chose. Je ne sais pas à quel point on peut se fier à cette carte pour éviter les routes gravelées. Vos commentaires sont les bienvenues en ce qui concerne la validité de cette carte dans votre région.

C’est quand même une nouvelle ressource qui vaut la peine d’être soulignée.

Le Grand Beloeil

Hier, j’ai roulé un nouveau parcours qui grimpe le Grand Beloeil.

Il y a de la construction à Saint-Jean-de-Matha et le détour proposé n’est bon que pour les automobilistes par ce qu’il emprunte une section gravelée dans laquelle il faut marcher à côté de son vélo. Certaines sections de la route 233 sont vraiment mauvaises car la seule asphalte praticable se situe se situe loin du bord de la route. Ce qui à l’apparence d’un raccourci en bleu près de Saint-Damien n’en est pas un par ce que ce chemin n’est pas pavé. Il est préférable de demeurer sur la 131 jusqu’à la route 347 même s’il y a plus de relief sur cette route que sur le reccourci.

Voici le profil d’élévation de cette randonnée.

Le GPS a sous-estimé l’attitude de moins de 5 m. On voit très bien le Grand Beloeil dont la grande taille ne doit pas nous faire oublier que le parcours compte plusieurs autres montées qui bien qu’ayant l’air petites sur le graphique, sont en réalité appréciables.

Voici le clou de cette randonnée: le Grand Beloeil . Afin de voir l’image pleine grandeur, il faut cliquer sur le bouton de droite de la souris et choisir afficher l’image.

On remarque sans peine le passage à presque 24%.

Le Grand Beloeil vaut la peine d’être pédalé. Cependant, on devrait refaire le bitume de la route 233 avant qu’il y ait un déplorable accident.

Saint-Édouard de Maskinongé

Pour ceux qui ne suivent pas régulièrement mon blogue, le cadre de mon vélo s’est brisé au mois d’avril et le nouveau cadre, bien que gratuit, ne m’a été livre qu’un juillet. Bien qu’il manque quelques sorties sur ce blogue, je commence à peine ma saison de vélo de route.

Voici le parcours du  jour, la couleur représentant l’altitude.

L’aller fut une partie de plaisir tandis que le retour fut plus laborieux en raison du vent. Le retour a commencé à 10h dans le vent de 35 km/h .

Le pont de l’autoroute 25

Cyclistes réjouissez-vous car vous avez un nouveau pont pour aller à Laval.

Malgré que le pont soit à péage, il est gratuit pour les cyclistes et les piétons. Nous n’avons donc aucune raison de nous en priver.

Le pont est un ouvrage achevé, mais on ne peut pas en dire autant de la rampe d’accès depuis le boulevard Gouin qui n’est pas pavée. L’accès facile est par le  boulevard Perras.

De coté lavallois, l’accès est pavé mais ce n’est pas facile d’aller vers le nord. La bretelle de sortie est configurée pour les cyclistes qui désirent poursuivre leur route sur le boulevard Lévesque. Ceux qui veulent pédaler vers le nord doivent effectuer un demi-tour dangereux par ce qu’aucune signalisation n’indique aux automobiles que des cyclistes pourraient tourner à cet endroit. Il reste encore un reliquat de la piste cyclable de contournement du chantier qui pourrait être empruntée à contresens après avoir effectué un demi-tour très serré mais ce petit bout de piste ne mène nulle part.  Ceux qui l’empruntent devront rapidement traverser les deux voies de circulation afin de se retrouver dans le bon sens. Lors du retour à Montréal, aucune signalisation n’indique à l’avance la position de l’accès au pont.

Voici une photographie de la nouvelle merveille.

Dans la section haubanée du pont, un petit belvédère a été aménagé.

Voici  la rivière de Prairies telle que vue depuis le belvédère.

À toutes les fois que j’ai traversé ce pont, il y avait toujours beaucoup de piétons. Il ne faut donc pas rouler trop rapidement.

Les GPS pour vélos et les sites qui permettent de tracer ses sorties de vélo ne sont pas encore à jour en ce qui concerne le nouveau pont. Il faudra donc y aller d’un traçage manuel pour un certain temps. et ne pas se fier au GPS qui au mieux sait que les trottpirs du pont Pie-IX sont praticables à vélo ou au pire, utiliserait le pont Viau.

Ce pont est une addition au réseau cycliste qui est très appréciée des utilisateurs.